La broderie : l’art de décorer des tissus

Aujourd’hui, nous avons un peu de mal à suivre les traces de nos grands-mères en ce qui concerne la broderie. Un simple tissu, lorsqu’il est brodé, devient magnifique et gracieux. Il est tout à fait possible d’y mettre toutes les couleurs que l’on souhaite.

broderie.jpg

Pour maîtriser la broderie, il faut l’apprendre, être consciencieux et être patients pour apprendre la broderie. Il existe cependant trois différentes classes de broderie, et differentes techniques également pour l’effectuer.

Les trois grandes classes de la broderie

La broderie est un art, sur un simple tissu, dès qu’il y à de la broderie dessus, il change carrément d’allure. On peut en trouver sur des vêtements, des linges de maison comme les nappes de table par exemple, les taies d’oreillers ou les rideaux, ou encore sur les accessoires comme les sacs.

nappe-de-table.jpg

Même sur certaines paires de chaussures, on peut en trouver. Mais comment est-ce que l’on peut effectuer ce travail? On peut distinguer trois grandes classes pour cela. Il y à la broderie faite à la main, où on utilise un crochet ou une aiguille, ensuite celle qui est semi-mécanique, donc faite intégralement à la machine et enfin celle qui est industrielle.

Les différentes techniques utilisées en broderie

À part cela encore, il y a les différentes techniques qui l’on utilise. Toutes ces techniques doivent être maîtrisées lorsque l’on pratique ce travail fastidieux et très précis. Nous avons par exemple le point compté et le point de croix. Cette technique consiste à passer notre aiguille et notre fil à chaque point précisément. Nous pouvons également citer la technique de Catherine de Medicis. La technique petit point est aussi très répandue. Il y a aussi le passé empiétant qui est très délicat à effectuer, car on utilise dans ce travail de la soie, tissu très fragile. Beaucoup d’autres techniques existent comme la broderie en relief, ou au point de Beauvais ou encore au ruban.

Author: Alizee

Share This Post On